Entreprises

Outils d'aide à la décision.

Biofeedback & Neurofeedback : des outils d'aide à la décision.

Vous êtes dirigeant, chef d'entreprise. Vous êtes habitués à prendre des décisions quotidiennement. Nombreuses décisions ou choix stratégiques se prennent dans un environnement complexe et incertain. Hélas, malgré une phase d'observation et d'analyse, la démarche probabiliste ne garantit pas toujours des décisions opportunes.

Outils aide à la décision, apport des Biofeedback et Neurofeedback.
Le réseau cérébral par défaut (DMN)
extrait de McCormick et al. 2018

Les neurosciences éclairent les processus cérébraux amenant à une décision importante. Schématiquement le cortex préfrontal (raisonnement) consulte en permanence le cerveau limbique (mémoire & émotions). N'en déplaise à Descartes, nous savons maintenant que logique et ressenti sont associés dans le processus de décision (Damasio A. 1995).

Transposer les outils de performances sportives au monde de l'entreprise.

Les recherches identifient 3 habiletés mentales capitales pour l'optimisation du processus de décision :

  1. Moduler son état émotionnel tout au long du processus de décision.
  2. Apprendre à repérer ses propres marqueurs somatiques liés aux récompenses ou aux risques.
  3. Renforcer son réseau cérébral de repos (DMN) lorsqu'une décision nécessite la consultation d'expériences passées positives ou négatives.

Passer de la théorie à la pratique n'est pas toujours chose aisée. Les Biofeedback AED, HRV, EMG aident à l'identification plus fine des marqueurs somatiques propres à chacun. Le Neurofeedback permet de renforcer l'activité du réseau cérébral par défaut.
Biofeedback et Neurofeedback constituent de véritables outils d'aide à la décision, au management.

NEUROFEEDBACK EEG QUAntitatif
analyse swLORETA - connectome
DMN, outils d'aide à la décision.
Réduction de la connectivité au sein du réseau cérébral par défaut (DMN).
Aires de Brodmann impliquées ; L = Left ; R = Right.
© Institut Neurosport

Neurosciences appliquées à la prise de décision.

Les zones cérébrales actives lors de la prise de décision sont variées et parfois très distantes les unes des autres. Le pattern d'activation cortical dépend du degré d'incertitude, des risques encourus et des gains potentiels estimés.
L'amygdale cérébelleuse est par exemple impliquée dans l'aversion aux risques (Delgado et al. 2011). Le striatum (noyaux gris centraux) s'active lors de l'évaluation des gains attendus (Phelps et al. 2011). Le cortex préfrontal dorsolatéral centralise les analyses dans des contextes à forte incertitude, lorsque que l'environnement est peu connu ou peu maîtrisable. Enfin le cortex préfrontal ventromédian s'implique dans la collecte d'informations passées. Il fait parti du réseau cérébral de repos. Le cortex préfrontal ventromédian (BA10, BA11) est - de plus- en connexion directe avec le système nerveux autonome. Il participe ainsi aux manifestations émotionnelles et corporelles (tachycardie etc... ) qui surgissent parfois lors du processus de décision.

Le réseau cérébral par défaut & la prise de décision.

Le réseau cérébral par défaut (DMN : Default Mode Network ) participe largement à la prise de décision. Il est plus actif notamment lorsqu'il est nécessaire de collecter les enseignements d'expériences passées. Les multiples expériences passées sont souvent peu présentes dans le champs de la conscience. Elles sont présentes plutôt sous forme de marqueurs somatiques plus ou moins intenses (Damasio A. 1995).
Les sollicitations permanentes, les problématiques courantes ou imprévues génèrent une fatigue mentale rarement conscientisée par le chef d'entreprise. Cette fatigue mentale peut s'associer à une désactivation progressive et chronique du réseau cérébral de repos. La cartographie cérébrale permet de repérer cette potentielle désactivation du réseau par défaut.
Dans ce contexte, un entraînement cérébral par Neurofeedback ciblant le DMN facilitera le retour à un juste équilibre entre les différents réseaux neuronaux (réseau de salience, réseau exécutif etc...).


NEUROFEEDBACK EEG QUAntitatif
analyse swLORETA - Fibres associatives
swLoreta Neurofeedback, neurosciences et management.
Réduction de la connectivité du réseau cérébral par défaut (DMN).
Représentation des fibres nerveuses associatives frontopariétales.
© Institut Neurosport
préparation mentale dirigeants

Aide à la prise de décision

logo ins

Schéma de prise en charge

01

Évaluer l'impact de la charge mentale.

L’évaluation quantitative de l'activité cérébrale par EEG quantitatif et la mesure de la connectivité cérébrale permettent d'apprécier le degré de fatigue mentale.
Les mécanismes cérébraux qui sous tendent cette fatigue peuvent être différents : hypoactivation des cortex préfrontaux par exemple ou désengagement plus chronique du réseau cérébral de repos. Cette cartographie 2D, 3D et mesure du connectome guidera les protocoles d'entraînement cérébral par Neurofeedback.

02

Évaluer la réactivité du système nerveux autonome.

L'intensité des réactions physiologiques influence la prise de décision souvent négativement. Les degrés d'activation des systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques sont mesurés par les capteurs de Biofeedback au repos et en stress test. Vous apprenez de plus à moduler votre degré d'activation physiologique pour prendre vos décisions dans un état mental apaisé.

03

Développer l'intéroception

L'intéroception est la perception des signaux provenant du corps. Développer son intéroception grâce aux outils de Biofeedback et de Neurofeedback permet d'identifier plus précocement ses propres marqueurs somatiques. Ces marqueurs sont liés à nos expériences passées (Sugawara et al. 2020) et interviennent dans le processus décisionnaire.
Les modalités de biofeedback (AED, HRV, EEG) seront sélectionnées en fonction de l'évaluation physiologique initiale.

04

Récupération

Indépendamment du contexte de prise de décision stratégique, le dirigeant peut souhaiter entretenir sa flexibilité mentale et sa créativité grâce aux séances de méditation assistée du Neurofeedback. Il trouvera à l'Institut les outils pour sa récupération. Une forme d'accompagnement non psychologisant pour prévenir les risques de Burnout.

06

Discrétion - Confidentialité

Les dirigeants ou chefs d'entreprises qui viennent à l'Institut sont assurés d'une totale discrétion et confidentialité. Le chef d'entreprise reste bien évidemment seul décisionnaire. L'Institut Neurosport n'intervient aucunement dans son processus de décision. Au fur et à mesure de l'apprentissage à l'autorégulation physiologique et des séances d'entraînement cérébral par Neurofeedback, le processus de décision cheminera plus facilement sans qu'il soit nécessaire d'en verbaliser la teneur.

BIBLIOGRAPHIE :
- Damasio A. 1995
. L’erreur de Descartes Paris : Odile Jacob (1995)
- Enquête prise de décisions auprès de dirigeants français. https://www.maddyness.com/2020/02/12/dirigeants-francais-anxieux-prises-decision-etude/
- Sugawara et al. 2020 Effects of interoceptive training on decision making, anxiety, and somatic symptoms. BioPsychoSocial Medicine (2020) 14:7https://doi.org/10.1186/s13030-020-00179-7
- Jercic et al. 2019. Practicing emotion-regulation through biofeedback on the decision-making performance in the context of serious games: A systematic reviewEntertainment Computing 29 (2019) 75–86 https://doi.org/10.1016/j.entcom.2019.01.001
- Lux et al. 2015. Live Biofeedback for Decision Support. Twenty-Third European Conference on Information Systems (ECIS), Münster, Germany, 2015
- Dohmatob et al. 2020. Dark control: The default mode network as a reinforcement learning agent. Hum Brain Mapp. 2020;41:3318–3341. DOI: 10.1002/hbm.25019
- Farrar et al. 2018. Functional brain networks involved in decision-making under certain and uncertain conditions. Neuroradiology. 2018 January ; 60(1): 61–69. doi:10.1007/s00234-017-1949-1.
- FeldmanHall et al. 2019. The Functional Roles of the Amygdala and Prefrontal Cortex in Processing Uncertainty. Journal of Cognitive Neuroscience 31:11, pp. 1742–1754https://doi.org/10.1162/jocn_a_01443
- Delgado et al. 2011. Decision Making, Affect, and Learning Attention and Performance XXIIIOxford University Press. Edited by Mauricio R. Delgado, Elizabeth A. Phelps, and Trevor W. Robbins, 2011

Pour citer cette page :
Huyghe, L. «Biofeedback et Neurofeedback : des outils d'aide à la décision.» www.institutneurosport.fr/preparation-mentale-dirigeants-chefs-entreprises.html , 26 août 2020.