Un placebo high-tech ?


Efficacité du Biofeedback

Validité scientifique des Biofeedback & Neurofeedback

D

e plus en plus de méta-analyses (Xiang et al., 2018) et d’études scientifiques avec groupe contrôle en double aveugle (He et al. 2020; Engelbregt et al. 2016, Marins et al. 2019) démontrent un effet spécifique des techniques d'autorégulation Biofeedback et Neurofeedback dans le sport.

2018
Xiang et al.
229
ATHLÈTES
10+
ETUDES CONTRÔLÉES

Le seul effet placebo (attentes fortes, aspect high-tech des casques EEG etc…) ne peut plus être mis en avant pour expliquer l’effet de techniques de biofeedback & Neurofeedback sur l’anxiété, la concentration, la mémoire, la rééducation motrice et plus généralement sur la performance (Crivelli et al. 2019)

"Appliquer un même protocole Neurofeedback pour tous, c'est un peu comme donner le même traitement pour toutes les infections! Selon la pertinence de la cible physiologique choisie, l'autorégulation répondra ou non aux objectifs."

Comment évaluer les préparations mentales?

Il est difficile d'évaluer objectivement l'efficacité d'une préparation mentale. Dans la préparation physique, les mesures physiologiques sont quotidiennes pour les entraîneurs et médecins du sport (Chronomètres, Temps de réaction, VO2 max etc...). Un des freins à la généralisation de la préparation mentale en France (Méditation,  Imagerie Mentale etc...) est peut-être l’absence de mesures physiologiques objectives avant/après.  

 La précision de la mesure physiologique initiale par Biofeedback facilite le choix d'une préparation mentale adaptée à la physiologie de chacun. La part de l'effet spécifique de ces entraînements cognitifs augmentera de facto.

  • Un effet spécifique démontré.
  • Une évaluation physiologique initiale capitale.

Avertissements

Les protocoles d’entraînement cognitif de l’Institut NEUROSPORT sont basés sur des recherches factuelles et des articles scientifiques revus par des pairs.

  1. Une évaluation physiologique initiale.
  2. Un comportement actif du sujet.
  3. Des protocoles d'entrainement personnalisés.

SEULES les techniques basées sur le conditionnement opérant (ACTIF) ont un niveau de preuves suffisant pour être utilisées dans la performance. Aussi, tous les commentaires, protocoles d'entraînement discutés sur le site ou dans l’e-book NE s’appliquent EN AUCUNE MANIÈRE au "Neurofeedback Dynamique"!

L’Institut NEUROSPORT n’utilise PAS le "Neurofeedback Dynamique" nommé aussi Neuroptimal™ pour ses entraînements cérébraux.

BIBLIOGRAPHIE :
- Xiang,et al. 2018 : 
The effect of neurofeedback training for sport performance in athletes: A meta-analysis, Psychology of Sport & Exercise (2018), doi: 10.1016/j.psychsport.2018.02.004.
- He et al. 2020. Neurofeedback-Linked Suppression of Cortical β Bursts Speeds Up Movement Initiation in Healthy Motor Control: A Double-Blind Sham-Controlled Study. The Journal of Neuroscience 40(20):4021–4032. doi:10.1523/JNEUROSCI.0208-20.2020
- Crivelli et al. 2019 : Neurocognitive Enhancement Effects of Combined Mindfulness–Neurofeedback Training in Sport. Neuroscience 412 (2019) 83–93.
- Engelbregt et al. 2016 : Short and long-term effects of sham-controlled prefrontal EEG-neurofeedback training in healthy subjects, Clinical Neurophysiology (2016), doi: 10.1016/j.clinph.2016.01.004
- Marins et al. 2019. Structural and functional connectivity changes in response to short-term neurofeedback training with motor imagery. NeuroImage 194 (2019) 283–290 doi : 10.1016/j.neuroimage.2019.03.027

Pour citer cette page :
-Huyghe, L. «Validité scientifique des Biofeedback & Neurofeedback : un placebo high-tech?» 13 août 2020. www.institutneurosport.fr/ins-validite-biofeedback-placebo.pdf
Date première publication : 13/08/2020 ; mise à jour : 17/10/2020